Pour mieux vous faire vivre ces jolies annees, je vais vous raconter notre histoire au present.

J’me suis reveille dans la nuit, j’habite trempe et je crie seul dans mon lit, Maman est venue a mon chevet, elle a console, tel seule une Maman aimante pourra le Realiser.

Alors mon bebe, que se passe-t-il, me demande t’elle

Maman j’ai reve que tu etais partie et que tu me laissais seul.

Rassures toi petit ange, Maman est la et elle ne te laissera jamais seul dans la nuit, jamais mon petit cheri

Elle me prend dans ses bras et me serre contre ses seins volumineux.

Tu desire dormir avec Maman ?

Oui Maman cherie, j’ai trop peur sans elle

Et bien viens mon ange, viens dans le lit de Maman.

Maman me souleve doucement et tendrement, elle me couche dans le grand lit qui sent si bon la bonne odeur d’une copine mature, elle s’allonge contre moi, ainsi, me prends dans ses bras, j’ai de nouveau la tronche d’enfant via sa lourde poitrine ( les seins de Maman paraissent enormes ) dont des bouts bandes durcissent sous Notre pression ma tete d’enfant.

Attends mon petit cheri, Maman va te calmer, tu te rappel quand tu etais bebe, Maman aimait tellement quand tu lui tirais le lait avec ta petite bouche. tu vas me teter des nichons. comme quand tu etais bebe, tu te souviens comme tu t’endormais bien, apres m’avoir vide du lait, la il n’y en a plus mais tu verras, tu seras bien petit cheri, ainsi, tu feras beaucoup de bien a Maman.

Tu degages tes lourdes mamelles dans le noir d’une chambre, je ne vois https://datingrating.net/fr/par-ethnicite/ nullement tes gros seins de Maman voluptueuse, mais je trouve d’affilee la longue pointe bandee de pallier nichon et je la gobe en fermant les yeux de bonheur,

Prends l’autre dans ta main petit cheri, masses le bien car Maman a tres en gali?re, ainsi, seul tes petites mains peuvent me soulager.

Maman soupire de bonheur et je m’active dans ces deux bonnes mamelles aux bouts granuleux, ma tige que rien n’entrave puisque Maman a enleve notre petit pyjama trempe par la sueur, commence a durcir et vient frapper la cuisse de ma mere, qui ne evoque que dalle, mais qui s’ouvre un tantinet, ainsi, je m’apercois que sa main droite vient froler une toison abondante, je redouble la succion des mamelons qui bandent tel une bite de nourrisson,

Maman respire fortement et sa main se faufile entre les levres epaisses de sa belle chatte qui gonfle d’excitation, le doigt a atteint le clito poisseux qui bande sous l’excitation, et ma mere se branle carrement tandis que je suce le mamelon granuleux et que je tord doucement nos gros bouts de l’ensemble de ses seins bandes.

Ah petit ange, tel tu sais y faire avec ta Maman, tu vas aller jusqu’au bout petit demon, tiens viens entre mes jambes et fera du bien a Maman pendant qu’elle branlera ta petite bite d’enfant,

Je pivote dans le lit et me retrouve en 69, ma mere me prend la tige et me caresse les petites couilles tenduent, le index se perd legerement a l’entree de mon anus, ainsi, elle l’enfonce a demie.

Tu aimes quand maman t’encule de son gros doigt, dis a maman que tu aimes bien ca, tu sais maman a 1 gros gode dans sa table de nuit, et elle reve depuis longtemps d’enculer son petit garcon vicieux, tu aimerais ca ? dis a ta maman notre ange !

C’est le signal, ces phrases de la intensite et d’une telle puissance me galvanise, oui, je veux bien votre qu’elle souhaite, elle peut me prendre, m’enculer, me pisser dans la bouche, rien ne me rebute, desormais rien ne pourra m’arreter et ma bouche trouve le gros clito bande, comme un bite de nouveau ne, je l’aspire comme votre sucre d’orge, la bouche englobe les levres du sexe feminin; d’une vulve ma mere, qui deverse de longues deflaquee de cyprine que j’absorbe au fur et a mesure.

Maman, me branle et la. miracle cette dernii?re prend ma bite d’enfant dans sa bouche et me suce delicieusement, je suis au paradis, je leche encore plus vite la moule qui devient behante, qui se dilatte sous ma bouche d’enfant, mais la pipe de Maman m’emporte vers un paradis i  nouveau inconnu pour moi, je me vide dans sa bouche, ce n’est jamais du foutre, mais je ne peux retenir un filet de pipi tiede qu’elle s’empresse d’avaler

Je suce une telle belle chatte de femme mature, des levres du con paraissent epaisses, larges, gorgees de seve, elles s’ouvrent, elles se dilattent, ainsi, je m’enfonce dans cet antre qui a decouvert naitre, J’me deplace, je colle ma bouche sur l’anneau etoile aux gout amer si particulier, je suce le trou du cul de ma divine Maman, l’anneau etoile qui s’ouvre sous la caresse, en quete du penetration profonde.